Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Projets-Thèses en cours > Projets nationaux

CNRS Défi Littoral 2015 AMMAC


CNRS Défi Littoral 2015 AMMAC, Adaptations des Milieux littoraux semi-Abrités au Changement Climatique
Coordination par A. Sottolichio (UMR EPOC)

Ce projet propose de fédérer des communautés disciplinaires sur les environnements littoraux semi-abrités (estuaires, baies, lagunes), afin de bâtir ensemble un projet structurant et interdisciplinaire autour de l’adaptation éco-morphologique et sociétale de ces littoraux face au changement climatique. Le consortium rassemble les spécialistes reconnus en géographie, socio-économie, écologie végétale, sédimentologie et physique hydro-sédimentaire. Pour la première fois, les ajustements morphologiques des zones côtières abritées françaises seront abordés par la recherche fondamentale en lien direct avec les recherches sociétales d’adaptation, gouvernance et gestion.

Les équipes impliquées dans le projet couvrent ainsi ces champs disciplinaires, qui couvrent la plupart des sites retenus (en se limitant aux environnements à marée) :

  • UMR EPOC- (A. Sottolichio) : dynamique sédimentaire estuarienne, estuaire de la Gironde, bassin d’Arcachon, participation à la synthèse « Impact du changement climatique en Aquitaine » (coord. H. le Treut, 2013)
  • UMR M2C (R. Lafite, B. Tessier, J. Deloffre) : sédimentologie et dynamique sédimentaire, Baie du Mont St Michel et estuaire de Seine, participation à la synthèse collective « Les effets du changement climatique dans l’estuaire de la Seine » (coord. B. Laignel et S. Souissi, 2010)
  • IFREMER (DYNECO, P. Le Hir, F. Ganthy) : modélisation morphodynamique estuarienne et éco-morphodynamique, estuaire de Seine, estuaire de la Loire, bassin d’Arcachon, pilotage du projet C3E2
  • UMR LIENSs (X. Bertin, E. Chaumillon) : expertise en modélisation des tempêtes et des submersions, de la morphodynamique et la sédimentologie des embouchures et des estuaires, expertise en Baie de Marennes-Oléron et littoraux adjacents
  • Géosciences Marines et Géomorphologie du Littoral (E. Goubert) : sédimentologie en Baie de Vilaine
  • Géosciences Rennes, équipe de géomorphologie quantitative (P. Davy, D. Lague) : dynamique géo-morphologique de l’échelle de l’événement (e. g. crue) aux échelles de temps longues (1-10 ka), intégration de l’étude de processus élémentaires dans la modélisation des évolutions aux échelles climatiques
  • Laboratoire de Géoarchitecture (EA 2219, UBO, F.Bioret) : dynamique de sites aménagés et urbanisés, et de milieux naturels soumis à de fortes pressions anthropiques, par des approches combinées sciences humaines et sociales et sciences de l’environnement
  • UMR PRODIG (Frédéric Bertrand, Lydie Goeldner Giannella) : géographie humaine et physique, spécialistes de la dépoldérisation et la gestion des zones humides, porteurs du projet LITEAU-BARCASUB
  • UMR GREThA (P. Point, S. Ferrari) : socio-économie des zones humides estuariennes, expertise en estuaire de la Gironde