Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Actualités

Le coup de gueule d’un poisson fossile chinois…

L’origine et la diversification des vertébrés à mâchoires (ou gnathostomes) ont été des étapes majeures de l’histoire évolutive des vertébrés. Les premiers vertébrés datent d’environ 530 millions d’années (Ma), sans mâchoires, sans os, ces organismes ont par la suite été remplacés par des vertébrés cuirassés sans mâchoires. Les premiers gnathostomes datent d’environ 450 Ma avec une diversification rapide des placodermes (poissons cuirassés à mâchoires), d’acanthodiens (« poissons épineux »), de poissons cartilagineux (requins, raies, chimères) et d’osteichthyens (poissons osseux et vertébrés terrestres). Les premiers tétrapodes dévoniens étaient inféodés au milieu aquatique, la terrestrialisation des vertébrés n’a sans doute pas été effective avant le Carbonifère (- 350 Ma).

La découverte récente du placoderme Entelognathus primordialis dans le Silurien de Chine (-420 Ma), muni d’une mâchoire « moderne » de poisson osseux, bouleverse les conceptions de relations de parentés des grands groupes de vertébrés à mâchoires (les requins, contrairement aux idées reçues, ne sont pas primitifs !) ainsi que de certains processus évolutifs, en particulier l’ordre d’apparition de l’os et du cartilage.

Gaël Clément, professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, spécialiste des vertébrés fossiles acteurs de la transition évolutive poissons-tétrapodes, viendra nous expliquer l’origine des vertébrés et leur « sortie de l’eau » et ainsi nous aidera à comprendre l’importance de la récente découverte du placoderme Entelognathus primordialis du Silurien de Chine.

Voir en ligne : contact