Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Actualités

Colonisation des côtes par deux espèces introduites du genre Hemigrapsus : origine, état des lieux et compétition interspécifique en Manche/Mer du Nord

Programme de rattachement EC2CO « Ecosphère Continentale et Côtière » année 2012

Responsable du Projet : Spilmont, Nicolas, Maître de Conférences Lille 1, UMR LOG Wimereux

Participant M2C : Jean-Claude Dauvin, Professeur

Objectif général

Les invasions biologiques par des organismes marins, volontaire ou non, la plupart résultant de l’activité humaine, sont fréquentes à l’échelle globale ; en milieu marin, l’eau de ballast est le principal vecteur des introductions répétées d’espèces dans les baies estuaires et lagunes, et surtout dans les ports. C’est très probablement par ce biais que deux espèces de crabes du genre Hemigrapsus d’origine asiatique ayant des capacités de colonisation importantes ont été introduites dans le port du Havre à la fin des années 1990. Aujourd’hui elles sont présentes depuis la côte ouest du Cotentin jusque Dunkerque et au delà le long des côtes belges, néerlandaises et allemandes. Elles constituent une menace potentielle pour les bivalves exploités que sont Mytilus edulis et Crassostrea gigas, et localement, l’espèce native Carcinus maenas semble régresser fortement au profit des Hemigrapsus, mais cela n’est pas une généralité et le succès d’invasion ne semble pas homogène le long de la côte. Il est proposé 1) d’établir un état des lieux de la présence des deux espèces invasives sur les côtes de la Manche/Mer du Nord et 2) d’étudier la compétition entre les espèces de crabes natives et invasives. Cette étude devrait donc permettre d’apporter des éléments de réponse à la fois sur les facteurs responsables du succès de l’invasion (compétition, typologie des sites colonisés) et sur le fonctionnement des systèmes impactés (réseau trophique, pression de prédation).