InscriptionsSoutenancesCo-tutelles et label UEMoniteur et Doctorant ConseilSoutenances à mi-parcours

Co-tutelles de Thèses

    Depuis 1994, la France a mis en place une procédure spécifique de thèses en cotutelle destinée à développer la coopération scientifique entre des équipes de recherche françaises et étrangères, en favorisant la mobilité des doctorants. Cette procédure, régie par l'arrêté du 6 janvier 2005, permet aux doctorants du monde entier d'effectuer leurs recherches sous forme de séjours alternés au sein d'un laboratoire étranger et d'un laboratoire français sous la responsabilité de deux directeurs de thèse (un dans chacun des pays impliqués dans la cotutelle). La thèse est soutenue devant un jury mixte et donne lieu à l'obtention de deux diplômes ou d'un diplôme reconnu dans les deux pays.

Le conseil de l'Ed (PV du 5 janvier 2010) a souhaité émettre une recommandation afin que le financement minimum requis pour les étudiants étrangers soit d’environ 1000 € net mensuel (cumul des différentes aides et notamment des bourses des gouvernements étrangers) lorsque les doctorants (en co-tutelle, ou présents pour 3 ans) sont au sein d’une des Unités de recherche de l’Ed. Il incombe alors aux co-encadrants de thèse de l’Ed de s’assurer de la disponibilité de ce financement minimal, et le cas échéant de rechercher des financements complémentaires.

note d'information et arrêté du 6 janvier 2005

Label de Doctorat Européen

    Le Doctorat européen est un label qui peut être délivré par l'Université au moment de la soutenance de la thèse, sous réserve de réunir les conditions suivantes :
-
La thèse doit avoir été préparée en partie lors d'un séjour d'au moins un trimestre dans un pays de l'Union européenne différent de la France.
-
L'autorisation de soutenance ne sera accordée qu'au vu de rapports rédigés par au moins deux professeurs appartenant à deux établissements d'enseignement supérieur de deux état membres de l'Union européenne autres que celui dans lequel le doctorat doit être soutenu.
-
Un membre du jury doit appartenir à un établissement d'enseignement supérieur d'un état membre de l'Union européenne autre que celui dans lequel le doctorat doit être soutenu.
-
Une partie de la soutenance orale doit être effectuée dans une langue de l'Union européenne autre que la langue du pays où est soutenu le doctorat.