Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
UMR 6273 (CNRS/Université de Caen Normandie)





Rechercher

 


 

 

Vient de paraître

 

AM45




CNRS

Accueil > Recherche et activités > Déclaration de politique générale

Déclaration de politique générale

par Micael Allainguillaume - publié le , mis à jour le

Politique générale 2012-2015

L’évaluation positive du Centre Michel de Boüard par l’AERES en 2011 souligne qu’il « s’agit d’une excellente équipe, dynamique innovante et soudée » et prend acte d’« une nouvelle image du CRAHAM comme pôle majeur de recherche » dans la France du nord-ouest.
L’unité a commencé à mettre en œuvre en 2012 le quinquennal prévu jusqu’en 2016. Celui-ci vise notamment :

  • à permettre l’épanouissement des directions de recherches reconnues comme les plus porteuses qui permettent une forte lisibilité du CRAHAM dans les domaines qui sont les siens (Conquête, héritages et emprunts culturels, identité ; Le fait religieux et son inscription dans l’espace ; Archéologie des communautés rurales ; Elites et lieux de pouvoirs, Production, diffusion et réseaux d’échanges ; Archéologie des espaces fluviaux et littoraux de l’échelle régionale à l’échelle européenne). Il s’agira également de développer les actions qui participeront à une démarche commune des deux équipes de recherche de l’unité (séminaire commun, atelier de doctorants, enquêtes collectives engageant des chercheurs de plusieurs disciplines, réponses communes aux appels à projets).
  • à soutenir l’engagement international par des coopérations renforcées (Royaume-Uni, Italie, Russie, Afrique du Nord), l’accompagnement de projets internationaux et des missions à l’étranger, la venue de chercheurs invités dans le cadre de chaires d’excellence internationale ou de coopération interuniversitaires.
  • à développer l’activité du Centre vers les travaux d’édition (papier et électronique) dans les domaines de spécialités qui lui sont reconnus (histoire et archéologie du Moyen Âge). Cela s’accompagnera d’une restructuration du service des publications de l’unité et de la publication des fouilles archéologiques.
  • à renforcer en particulier son engagement dans le domaine des « humanités numériques », en lien avec le pôle « document numérique de la MRSH de Caen et les équipements ou centres de ressources du CNRS (TGE ADONIS ; TELMA). Cela s’accompagnera du développement des outils de recherche et de diffusion relevant du numérique (édition structurée, publication électronique, bases de données) mené en parallèle avec la réflexion sur le document numérique et la valorisation de la recherche dans le laboratoire (outil de données SCRIPTA (chartes Xe-XIIIe siècles) ; base Nummus (plus de 8500 monnaies antiques et médiévales), base photographique du CRAHAM (notamment documents de fouilles) ; en archéométrie-céramologie (base bibliographique sur l’artisanat céramique) et en paléoanthropologie.

Il s’agira également de poursuivre les dynamiques engagées avec :

• La consolidation des partenariats avec les partenaires régionaux et nationaux de l’archéologie sur la base des conventions signées récemment (Service archéologie du Conseil Général du Calvados ; Services régionaux de l’archéologie (MCC), INRAP ;

• Un effort en faveur des doctorants (séminaire, atelier de doctorants, bourses, défense d’allocations, mise à disposition de locaux, de matériels, de documents etc. ) ;

• L’essor des recherches sur des thématiques aux frontières de différents domaines scientifiques (SHS et informatique (document numérique) ; SHS, Sciences de l’environnement et Sciences de la planète et de l’univers (relations sociétés/milieux, abordées au travers des peuplements et de la mise en valeur des zones humides, de l’archéologie du paysage, de la perception et de la gestion des risques naturels dans les périodes anciennes) ; SHS et Sciences du vivant (paléoanthropologie) ; SHS et Chimie (recherches fondamentales sur la caractérisation des matériaux).


Parmi les objectifs 2013-2014 de l’unité, il s’agira plus particulièrement de :

  • développer les programmes « humanités numériques » : édition structurée (Chronique de Geoffroy Malaterra, Hortus sanitatis, Actes des évêques d’Evreux...), valorisation des instruments de travail, bases de données notamment (Nummus ; SCRIPTA…) ;
  • poursuivre et encourager les programmes en cours dans le cadre des projets ANR « CREAMYTHALEX » ; « CHARCIS » (agréé en 2012) ; des PCR (ex. « Typo-chronologie de la céramique médiévale dans l’espace bas-normand du Xe au XVIe s. Production, diffusion »), des GDR 3177 « Diplomatique » et 3434 « Mondes britanniques ». Le CRAHAM est l’un des partenaires de l’Equipex Biblissima (Bibliotheca bibliothecarum novissima : un observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance (arabe, français, grec, hébreu, latin)) ;
  • participer à la structuration de la recherche (participation au TGIR CORPUS, en particulier aux consortiums CAHIER (Corpus d’Auteurs pour les Humanités : Informatisation, Edition, Recherche), MASA (Mémoires des Archéologues et de leurs Sites Archéologiques), COSME (COnsortium Sources MEdiévales) ;
  • finaliser plusieurs projets de publication : monographies de fouilles (la nécropole Michelet (Lisieux), Château de Caen, monnaies des fouilles de Rouen) ; colloques ou tables rondes (L’historiographie médiévale normande… ; Vers l’Orient et vers l’Occident… ; Pratiques de l’espace… ; Châteaux et fortifications en Normandie… ; Tourner autour du pot) ; revues Archéologie Médiévale, Kentron, revue électronique Tabularia ;
  • soutenir l’effort d’accompagnement des actions internationales (invitation de chercheurs étrangers ; missions ; envoi de doctorants à l’étranger ; traductions, etc.) : chaire d’excellence co-financée par la région Basse-Normandie et le FEDER afin de faire venir (entre octobre 2012 et avril 2014) Edoardo D’Angelo, professeur de littérature latine médiévale à l’université Suor Orsola Benincasa de Naples, sur un projet « Mémoires normandes d’Italie et d’Orient » ; post-doc financé (2013) par l’UCBN (R. Allen, docteur de l’université de Glasgow) ; échange de chercheurs franco-russe CNRS-ASR (2012-2013) avec l’Institut pour l’histoire de la Culture matérielle de Saint-Pétersbourg.
  • développer les activités de valorisation des services spécialisés de l’unité, notamment en archéométrie-céramologie, en numismatique, en paléoanthropologie.


Les objectifs récurrents seront poursuivis avec :

  • des opérations de fouilles programmées (Château de Caen, Saint-Germain-de-Varreville) et les activités de laboratoire associées ;
  • plusieurs manifestations scientifiques : Journée d’étude sur la vie religieuse dans l’Afrique romaine (Caen, 23 mars 2013) ; XIXe colloque du GMPCA (« Archéométrie Caen 2013 », 22-26 avril 2013) ; colloque « Apposer sa marque : le sceau et son usage. Autour de l’espace anglo-normand » (Cerisy-la-Salle, 4-8 juin 2013) ; Journée d’étude sur Fécamp (Caen, 15 juin 2013) ; Journée d’étude « Mémoires de conquête : Les conquêtes normandes d’Italie et d’Orient » (Caen, 8 novembre 2013) ; colloque « Aux origines de l’Europe : le culte de saint Nicolas entre Orient et Occident » (Lunéville, 5-8 décembre 2013)
  • le séminaire d’unité (« Histoire, archéologie et civilisations des mondes anciens et médiévaux ») ; le groupe de travail régulier « Inhumations en contexte religieux » ; le séminaire « Emprunt, enjeu et modalités ».
  • une politique documentaire en association avec les partenaires régionaux (UCBN, SRA, CG 14) et nationaux (GDS FRANTIQ).

Politique générale 2016


L’année 2016 représente une année de transition qui verra, d’une part, s’achever le quinquennal en cours et le mandat de la direction en place depuis 2008, et, d’autre part, la mise en place d’un nouveau projet. 

Les grandes lignes d’une future programmation scientifique de l’unité pour 2017-2021 ont été élaborées en 2015. Le programme scientifique de l’unité sera décliné en trois thèmes et en deux axes transversaux qui permettront de mieux identifier les spécialités de l’unité. Les trois thèmes seront  :
1 - «  Migrations, diasporas, conquêtes, identités de l’Antiquité au début de l’époque moderne  »  ;
2 - «  Culture matérielle, réseaux économiques et sociaux  : productions, usages et représentations  »  ;
3 - «  Héritages, imitations et écritures du passé  »  ;
et les deux axes transversaux s’intituleront
A - «  Érudition et numérique (production de données, exploration de corpus)  » et
B - «  Les mondes normands dans l’Europe médiévale  ».

Les choix stratégiques sont les suivants  : pratiques érudites et numérique  ; interdisciplinarité internationalisation accrue  ; renforcement du lien recherche-enseignement, meilleure réussite aux appels à projets nationaux et européens.

A court terme (2015-2016), il s’agira donc de poursuivre les directions engagées au cours du quinquennal en cours et d’engager les orientations nécessaires à la mise en route du futur quinquennal. Et notamment  :

De poursuivre l’engagement européen et international  : accueil (fin 2015) de Master Class Michael Allen (Université de Chicago, Department of Classics) et (2016) d’un professeur invité (E. Fournier, West Chester University of Pennsylvania), participation aux appels à projet européens (Bourse Marie Curie, H2020) dans le prolongement de l’action engagée en 2014-2015 (projets PORTRADE, DIALOG, SIGILLUM)  ; participation des chercheurs de l’unité aux manifestations internationales organisées à l’étranger (ex. IMC Leeds)  ; co-tutelles de thèses (Durham, Naples)  ; poursuite des collaborations avec les universités canadiennes (Canada  : McMaster (Ontario)  ; Montréal)  ; poursuite du projet d’échange franco-japonais «  Chevaliers et samouraïs  » etc.

De soutenir les programmes liés aux humanités numériques (Nummus, Geoffroi Malaterra, Bibliothèque virtuelle du Mont-Saint-Michel, actes d’évêques, SCRIPTA).

De poursuivre l’effort de valorisation et de diffusion de la recherche nationale et internationale par les revues papier (Archéologie médiévale, Kentron)  ; électronique (Tabularia, avec accès 2016 sur revues.org) et les carnets de recherche (carnet «  Mondes normands médiévaux  »).

De finaliser (2016-2017), dans la collection des Publications du CRAHAM, plusieurs projets éditoriaux : monographie de fouilles (Château de Caen, Château de Montfélix) ou de site (Château de Falaise)  ; études de mobilier (Enseignes de pèlerinages du Mont Saint-Michel) ; actes de colloques (Des pots dans la tombe, Château Gaillard n°27).

De poursuivre une animation scientifique vigoureuse au travers du séminaire du CRAHAM et 7 manifestations scientifiques (5 rencontres internationales, 2 nationales) prévues en 2016.

De développer la communication interne et externe (Echos du CRAHAM, «  Veilles du CRAHAM  », révision du site internet, diffusion sur les réseaux sociaux, flyers et brochures, action auprès des financeurs partenaires etc…).

D’étendre l’effort en faveur des doctorants (séminaire, ateliers de doctorants, bourses, mise à disposition de locaux, de matériels, de documents) avec notamment l’aménagement prévu d’une salle des doctorants.