Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
UMR 6273 (CNRS/Université de Caen Normandie)





Rechercher

 


 

 

Vient de paraître

 

Des pots dans la tombe (IXe au XVIIIe siècle). Regards croisés sur une pratique funéraire en Europe de l'Ouest




CNRS

Accueil > Manifestations > Archives > Comptes-rendus de manifestations du CRAHAM

Séminaire d’Edoardo d’Angelo

par Marie-Noëlle Leroy - publié le , mis à jour le

**Chaire d’excellence : Edoardo D’Angelo

**Mémoires normandes d’Italie et d’Orient


Centre Michel de Bouärd, CRAHAM– UMR 6273 (CNRS-UCBN)
Marie Bisson et Marie-Agnès Lucas-Avenel

Dans le cadre de la chaire d’excellence décernée au CRAHAM par le conseil régional de Basse-Normandie et le FEDER, intitulée « Mémoires normandes d’Italie et d’Orient », ont eu lieu deux premiers séminaires, les 26 octobre et 16 novembre, organisés autour du professeur invité Edoardo d’Angelo, Université de Naples « Suor Orsola Benincasa ».

Lors du premier séminaire, portant sur « l’historiographie des mondes normands », Edoardo D’Angelo, professeur de littérature latine médiévale, a présenté un premier propos sur « L’historiographie normande en Italie méridionale : autour de Falcon de Bénévent et d’Alexandre de Telèse ». Les œuvres historiographiques de ces deux auteurs de la première moitié du XIIe siècle sont caractéristiques, l’une de l’historiographie urbaine, l’autre de la monographie ad personam, centrée autour de la personne de Roger II. E. D’Angelo a montré que le discours politique des auteurs était plus ambigu qu’il ne paraissait. Lors du second séminaire – « Historiographie et tradition manuscrite » – Edoardo D’Angelo s’est intéressé à la tradition manuscrite normande en Italie du Sud. Après avoir souligné le petit nombre de manuscrits conservés, notamment de manuscrits contemporains à la rédaction des auteurs, il a montré l’importance du travail philologique en le replaçant dans un contexte pluridisciplinaire. Certaines œuvres du corpus qu’il étudie ont fait l’objet d’une édition réalisée depuis les années 1950, mais beaucoup ne sont connues que par une édition ancienne, aujourd’hui dépassée, donnant lieu à des interprétations erronées de la part des historiens qui les utilisent. Prenant pour exemple le Chronicon de Falcon de Bénévent (éd. D’Angelo, Galluzzo, 1998), il a montré comment un examen précis du texte et de son contexte permettait de rendre compte de l’écriture puis de la réécriture d’un même épisode à deux époques différentes, que les manuscrits du Chronicon présentaient successivement, sans les différencier. L’identification de la double rédaction d’un épisode essentiel dans l’économie narrative est le reflet d’une évolution de la pensée de l’auteur et présente un intérêt pour l’histoire politique, juridique et fiscale de Bénévent au XIIe siècle.

Lors du premier séminaire, Marie-Agnès Lucas-Avenel (CRAHAM), par une communication intitulée, « L’écriture de l’histoire chez Geoffroi Malaterra et Guillaume de Pouille », avait montré comment ces deux historiographes de la conquête normande de l’Italie méridionale, conciliaient le souci de composer un récit ’’vrai’’, respectueux de la chronologie et des lieux et celui de faire une œuvre littéraire, érudite, propre à charmer la cour de Roger Ier et Roger Borsa et à convaincre de la légitimité des Hauteville.

Lors du deuxième séminaire, Catherine Jacquemard (CRAHAM) a présenté le programme Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel, projet porté par l’université de Caen (CRAHAM et MRSH, pôle Document numérique) et la ville d’Avranches. Ce programme a pour objet de retracer l’histoire de la bibliothèque montoise : manuscrits et ouvrages imprimés ayant appartenu à l’abbaye du Mont Saint-Michel, aujourd’hui conservés à Avranches, dispersés dans d’autres bibliothèques ou perdus (mais connus par le biais des inventaires anciens). À sa suite, Olivier Desbordes (CRAHAM) a montré l’importance de la codicologie pour l’histoire des textes. Il a pris pour exemple le manuscrit 238 de la bibliothèque municipale d’Avranches, qui date du IXe siècle et contient le De oratore et l’Orator de Cicéron : il établit une nouvelle répartition des cahiers du manuscrit qui montre les insuffisances de la description matérielle de ses prédécesseurs.

Le prochain séminaire autour du professeur Edoardo D’Angelo, dans le cadre de la chaire d’excellence du CRAHAM aura lieu le 22 mars 2013, à 14h à l’amphi Rouelle. Le programme de la chaire est consultable sur le site du CRAHAM :
http://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article666