Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
UMR 6273 (CNRS/Université de Caen Normandie)





Rechercher

 


 

 

Vient de paraître

 

alban gautier




CNRS

Accueil > Annuaire de l’unité > Membres permanents

Allinne Cécile

✉cecile.allinne@unicaen.fr
tél : (33) 02 31 56 57 41

Maître de conférences en archéologie métropolitaine

Thèse de Doctorat (2005) : Les villes antiques du Rhône et le risque fluvial. Gestion des inondations dans les villes romaines. L’exemple de la basse vallée du Rhône., sous la direction de Philippe Leveau, Université de Provence (Aix-Marseille I).


Activités scientifiques et orientations de recherches


Archéologie gallo-romaine

Recherches sur l’archéologie des paysages et les relations sociétés / milieux, en particulier dans les milieux fluviaux et littoraux (deltas, estuaires)

Mots-clefs : peuplement et mise en valeur des zones humides et inondables ; archéologie du paysage ; archéologie des risques naturels (témoignages archéologiques de la gestion du risque d’inondation)

Méthode : travail en 2 temps. Une première étape consiste à localiser et reconnaître les espaces qui étaient inondables à l’époque antique dans les vallées et les basses plaines actuelles, en collaboration avec . Cette appréciation de la topographie antique permet ensuite la réflexion archéologique en elle-même, qui porte sur les modes d’exploitation et de mise en valeur de ces zones humides.

Travail qui documente différents domaines de recherche en archéologie gallo-romaine :

1. l’archéologie des paysages, les transformations du milieu naturel par les sociétés et la gestion des risques environnementaux, en milieu rural comme urbain ;

2. l’économie des zones humides et l’exploitation des ressources naturelles offertes par les milieux fluviaux ;

3. l’histoire des techniques : ici celle des techniques de gestion de l’inondation et de mise en valeur des espaces inondables.

Activités scientifiques

Fouille programmée à Blainville-sur-Orne (2008 – ) : habitat groupé sur les rives du Dan (affluent de l’Orne), dont l’organisation et les aménagements portuaires sont encore mal appréhendés. Objectif à court terme : vérifier l’existence d’une agglomération et définir l’utilisation faite du cours d’eau. Objectif à long terme : déterminer les modalités de développement de cette petite agglomération actuellement située dans une zone humide et hautement inondable. Les travaux nécessaires à la détermination de la nature des milieux dans l’Antiquité impliqueront l’intervention de paléoenvironnementalistes. Ces travaux donneront l’occasion de reprendre la question de l’identification de ces espaces portuaires modestes, et de la place de ces petites structures rurales dans les réseaux de distribution des produits à l’échelle locale.

Archéologue référent pour l’Antiquité au sein du PCR « Plaine de Caen » piloté par Laurent Lespez (GeoPhen, UFR de géographie) : rassemblement des informations et établissement d’un état des lieux sur ce qui est connu des paysages et de leur exploitation dans l’Antiquité (végétation, faune, nature des sols, notamment extension des zones humides). Ce travail a pour but de développer ou d’alimenter les réflexions concernant les possibilités et les modalités d’exploitation des ressources des différents espaces littoraux, fluviaux, de plaine ou de collines à l’échelle régionale.