Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
UMR 6273 (CNRS/Université de Caen Normandie)





Rechercher

 


 

 

Vient de paraître

 

AM45




CNRS

Accueil > Recherche et activités > Projets scientifiques des thèmes et des axes > Thème 3. Héritages, imitations et écritures du passé

Thème 3. Héritages, imitations et écritures du passé

par Micael Allainguillaume - publié le

Responsable : C. Jouanno et B. Gauvin

Le thème 3 rassemble les chercheurs de l’unité qui s’intéressent aux textes documentaires et littéraires, en les considérant comme sources d’information, dans une perspective historiographique, et comme objets d’étude à part entière, dont il convient d’analyser les conditions de production, la genèse et la mise en forme, le fonctionnement rhétorique, la réception dans leur contexte d’origine et à travers les âges.
L’éventail des textes étudiés par les membres de l’équipe est vaste et diversifié, tant sur le plan chronologique (Antiquité, Moyen Âge, Renaissance) que sur le plan linguistique (textes grecs et latins, mais aussi akkadiens et sumériens, hiéroglyphiques et démotiques, incursions dans le domaine arabe) et du point de vue typologique : les recherches en cours concernent à la fois des productions documentaires (textes épigraphiques, actes diplomatiques), des écrits « scientifiques » et/ou encyclopédiques, des ouvrages historiques ou philosophiques, et des créations proprement littéraires (poésie, fiction narrative, etc.).
Les travaux, individuels et collectifs, portant sur ces différents corpus s’articuleront autour des problématiques suivantes :

Étude des pratiques textuelles (recherches sur les pratiques d’écriture et sur l’histoire des formes littéraires)
Un premier ensemble de travaux, portant sur la production documentaire, concerne : 1) les pratiques de l’écrit en milieu cathédral, principalement dans l’Europe du Nord-Ouest, et monastique avec la diplomatique cistercienne (G. Combalbert et V. Gazeau) ; la publication des actes du colloque de Cerisy (2016), « Écrire à l’ombre des cathédrales », par G. Combalbert et C. Senséby (Université d’Orléans - POLEN-CESFiMA) ; 2) la collecte et l’analyse des premiers textes documentaires en langue française (chartes, documents d’archives du XIIIe s.) ; 3) des travaux sur les usages du sceau, comme outil de validation des chartes (C. Maneuvrier, D. Jacquet). G. Combalbert est porteur en 2017 d’un projet ANR ACTEPI autour des « Archives et pratiques de conservation documentaire dans les cathédrales aux XIIe et XIIIe siècles » qui a été retenu pour concourir à la deuxième phase d’évaluation.
À l’étude des formes littéraires ressortissent : 1) les travaux de métrique d’A. Foucher, qui prépare un recueil d’articles sur l’hiatus interlinéaire et un manuel de métrique latine destiné à remplacer celui de Nougaret (1948) ; 2) les recherches de L. Romeri sur le genre littéraire convivial grec et ses rapports avec la pratique conviviale en Grèce ancienne ; 3) les travaux de C. Jouanno et de J. Bastick sur la littérature de fiction (roman grec et byzantin, biographies romancées)
Sont aussi prévus, sous forme de séminaires ou de journées d’étude, des travaux collectifs concernant la figure de l’écrivain, de l’Antiquité à l’époque humaniste, et le discours critique des auteurs anciens sur leurs pratiques d’écriture (métadiscours) et celles de leurs contemporains (commentaires ou polémiques littéraires) : participation prévue de C. Jouanno et de ses doctorants sur le monde byzantin ; de M.-A. Lucas-Avenel sur la littérature de la Normandie médiévale ; de B. Gauvin sur le milieu humaniste.

Écriture du passé
Cette deuxième thématique inclut à la fois une réflexion théorique sur l’histoire en tant que discipline intellectuelle et son positionnement dans le champ des savoirs, et des études de cas sur la perception du passé (et sa reconstruction) dans les sociétés anciennes et médiévales.
Le premier aspect (réflexion théorique) est représenté par les travaux de L. Romeri sur la relation (souvent conflictuelle) entre histoire, philosophie et littérature dans l’Antiquité, notamment chez Platon, Athénée et Lucien.
Au deuxième volet appartiennent : 1) les travaux de T. Haziza sur l’écriture de l’histoire, en particulier égyptienne, par Hérodote, et sur la possible influence exercée sur le « Père de l’Histoire » par la conception égyptienne du passé ; 2) les recherches de C. Blonce sur les phénomènes de continuités dynastiques dans l’Antiquité tardive, et ses futures recherches sur les panégyriques latins des IIIe-IVe s., dont l’étude permet de mettre en valeur la construction d’une nouvelle image impériale à l’époque tétrarchique et constantinienne ; 3) les travaux de C. Jouanno sur la figure d’Alexandre à Byzance, et notamment sur la « médiévalisation » du personnage antique dans les chroniques universelles et dans la littérature de fiction (participation à un ouvrage collectif sur la figure d’Alexandre dans le christianisme oriental, dirigé par M. Debié, EPHE).
L’enquête sur « Les silences de l’historien », initiée en avril 2015, avec la participation de plusieurs membres du Craham (F. Ruzé, C. Delaplace, M.-A. Lucas-Avenel, C. Jacquemard, C. Jouanno, S. Kuttner-Homs), s’est poursuivie par une nouvelle journée d’étude organisée en avril 2016 à laquelle ont participé Stéphane Lecouteux et Pierre Bauduin et Eric Fournier (Craham). Les actes sont en cours de publication.

Transmission et conservation des textes – Études de réception
Cette troisième thématique correspond aux recherches sur la circulation des textes, dans sa double dimension matérielle et intellectuelle.
Le premier volet, matériel, est représenté par les travaux sur les bibliothèques monastiques du Mont Saint-Michel (travail collectif coordonné par C. Jacquemard et M. Bisson, en lien avec l’Équipex Biblissima) et de Fécamp (S. Lecouteux), et sur les archives cathédrales et épiscopales au Moyen Âge central (G. Combalbert).
À l’histoire de la transmission et de l’imitation des textes et des idées ressortissent les travaux sur : 1) la réception des historiens d’Alexandre à Byzance (transmission manuscrite, tradition indirecte, références explicites, citations et imitations) (C. Jouanno) ; 2) la transmission des savoirs zoologiques avec, d’une part, l’histoire de la réception des traités d’ichtyologie, de l’Antiquité à la Renaissance : recherches sur les sources antiques (Aristote, Pline l’Ancien) utilisées dans les encyclopédies médiévales et sur les procédés de remploi mis en œuvre par les compilateurs (projet Ichtya) (C. Jacquemard, B. Gauvin, M.-A. Lucas-Avenel) ; d’autre part, la connaissance de la faune du Grand Nord, du VIIIe au XVIe s., et le possible rôle joué par des sources orales dans la constitution de ce savoir exotique (plusieurs journées d’étude sont prévues, regroupant historiens, philologues, archéozoologues, historiens de l’art, antiquisants et médiévistes) (T. Buquet). Un colloque international de Cerisy-la-Salle est organisé les 31 Mai-03 juin 2017 sur les Animaux aquatiques et monstres des mers septentrionales (resp. Th. Buquet, B. Gauvin, C. Jacquemard, M.-A. Lucas Avenel, B. Clavel) 3) l’imitation des modèles antiques dans l’historiographie et la poésie médiévales normandes (M.-A. Lucas-Avenel) ; 4) deux formes particulières de réécriture, la traduction et la métaphrase : étude d’A. Foucher sur Cicéron traducteur d’Aratos et sur Rousseau traducteur de l’Apocoloquintose de Sénèque.
Une troisième série de travaux, menés dans une perspective littéraire et comparatiste, concerne la fortune des œuvres et des héros antiques à l’époque moderne. Dans cette rubrique se rangent : 1) les recherches prévues par B. Gauvin sur l’héritage gréco-romain dans la littérature humaniste (dialogues de Hutten) ; 2) le colloque international (« Aux marges du roman antique : études sur la réception des ‘fringe novels’ ») organisé par C. Jouanno, en partenariat avec le LASLAR et le CESR, sur la réception de la fiction narrative grecque,tenu en Octobre 2016,(les actes de ce colloque, seront publiés chez Beauchesne, coll. « Christophe Plantin ») ; 3) l’enquête de C. Dumas-Reungoat sur les avatars d’Oannès, héros civilisateur amphibie des Mésopotamiens, dans la littérature et les arts de l’époque moderne (XVIIIe-XXe s.) ; 4) la participation de C. Dumas-Reungoat au projet « Penser la fin du monde : perspectives interdisciplinaires et interculturelles » (dir. F. Le Blay, Université de Nantes) et ses travaux sur les diverses formes prises par l’angoisse de la disparition collective (motif du fléau radical, récit d’apocalypse), de l’Orient ancien à l’époque contemporaine (littérature de fiction et cinéma).

Valorisation de l’héritage
Sous cette rubrique figurent des travaux proprement philologiques d’édition et/ou de traduction, dont la production sert de support aux recherches historiques ou littéraires précédemment répertoriées.

Textes littéraires : traduction et commentaire des fragments de Bérose (C. Dumas-Reungoat) ; traduction et commentaire du livre V des Deipnosophistes d’Athénée (L. Romeri) ; anthologie de textes byzantins sur Alexandre (C. Jouanno, Brepols, coll. « Alexander redivivus ») ; édition critique des poèmes de Serlon de Bayeux, avec double traduction française et anglaise (M.-A. Lucas-Avenel, en collaboration avec E. D’Angelo (Naples) et M. Arbabzadah (Cambridge), PUC) ; édition critique et traduction commentée des livres 3 et 4 de la chronique de Geoffroi Malaterra (M.-A. Lucas-Avenel, PUC) ; édition des livres 6 et 7 du De natura rerum de Thomas de Cantimpré et du livre 24 du De animalibus d’Albert le Grand (C. Jacquemard, B. Gauvin, M.-A. Lucas-Avenel) ; édition d’un corpus de textes sur la faune du Grand Nord, de l’époque carolingienne au XVIe s. (T. Buquet) ; édition, traduction et commentaire du 1er volume des Dialogues de Hutten (B. Gauvin) ; anthologie de textes sur la vérole (Europe, 1493-1622) (B. Gauvin, en collaboration).

Sources documentaires : corpus des actes des évêques normands du Moyen Âge central (G. Combalbert, V. Gazeau, et al., PUC, 8 volumes prévus) ; recension et édition critique des actes épiscopaux, des actes capitulaires et des actes des dignitaires des chapitres cathédraux normands pour les diocèses cités (G. Combalbert, en collaboration avec T. Waldman, R. Allen et al.) ; publication du censier de l’abbaye de Saint-Étienne de Caen pour le bourg de Trun (C. Maneuvrier, C. Lorren) ; publication d’un volume de corrections et d’additions au corpus des inscriptions normandes du Moyen Âge (C. Maneuvrier ; J. Deshayes et al.) ; constitution d’une base de données des sceaux (projet SIGILLA) (C. Maneuvrier, D. Jacquet).