Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
UMR 6273 (CNRS/Université de Caen Normandie)





Rechercher

 


 

 

Vient de paraître

 

alban gautier




CNRS

Accueil > Manifestations > Archives > Colloques

Rencontre autour des enjeux de la fouille des grands ensembles sépulcraux, médiévaux, modernes et contemporains

par Micael Allainguillaume - publié le

03 - 04 avril 2015

Université de Caen-Basse-Normandie
Campus 1 - Amphithéâtre Pierre Daure

Redoutés en raison des contraintes techniques et financières induites par leur fouille, les grands ensembles funéraires stratifiés, communautaires ou paroissiaux, apparaissent comme des terrains privilégiés pour questionner l’évolution de la relation entre les vivants et les morts, donc entre les vivants et la mort, durant les périodes médiévales et modernes.

Depuis longtemps, ces sites sont identifiés comme des territoires d’étude favorisant une véritable approche inter-disciplinaire, traitant dans leur interactivité l’espace funéraire et l’espace à l’usage des vivants, de manière à la fois synchronique et diachronique, tout en multipliant les échelles d’analyse à l’intérieur du site et entre différents sites. Au cours des vingt dernières années, la généralisation des méthodes d’étude des tombes dites « d’anthropologie de terrain » et les progrès substantiels en matière d’anthropologie biologique sont par ailleurs venus révolutionner en profondeur la manière de fouiller et d’analyser ces ensembles funéraires. Si l’enrichissement en termes de connaissances est indéniable, il en a néanmoins résulté un accroissement important des temps et des coûts d’étude, suscitant, lorsque le nombre d’unités funéraires à traiter approche ou dépasse le millier, des interrogations quant aux capacités à traiter la masse de données de terrain et interpréter les phénomènes observés sur le plan historique et social.

Programme