Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
UMR 6273 (CNRS/Université de Caen Normandie)





Rechercher

 


 

 

Vient de paraître

 

alban gautier




CNRS

Accueil > Qui sommes-nous ? > Laboratoires et services communs > Anthropologie > Chantiers et expertises > Fouilles programmées > Thaon Eglise Saint Pierre

Thaon - Eglise Saint Pierre

par Juliette Dupré - publié le , mis à jour le

JPEG - 559.7 ko

Présentation du site et des fouilles :


« L’étude archéologique de l’église Saint-Pierre de Thaon, motivée par un projet de restauration générale de l’édifice, a débuté en 1998 sous l’impulsion de la Direction régionale des Affaires culturelles de Basse-Normandie. Les deux premières campagnes (1998 et 1999) ont été consacrées à l’analyse des élévations extérieures et à la réalisation de sondages, puis, à partir de l’été 2000, en collaboration étroite avec le Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales (Unité de recherche associée au CNRS - FRE 3119 / Université de Caen Basse-Normandie), le Conseil général du Calvados, l’Institut national de Recherches archéologiques préventives, la commune de Thaon et l’association des Amis de la Vieille Eglise de Thaon, une opération de fouille complète de l’édifice a été engagée. Celle-ci est réalisée au cours des mois d’été dans le cadre de chantiers ouverts aux étudiants de l’université de Caen et aux bénévoles.

Ce programme offre un cas d’étude d’un édifice religieux encore en élévation d’un grand intérêt, tant pour l’évolution du bâti et de ses liens avec la mise en place du réseau paroissial rural, que pour l’analyse anthropologique d’une population et l’évolution des modes funéraires à diverses périodes. »
extrait du site de l’Association des Amis de la Vieille Eglise de Thaon

JPEG - 2 Mo
Site de la vieille Eglise Saint Pierre de Thaon dans la vallée de la Mue au nord de Caen.

Des jalons chronologiques fiables sont constitués, pour les sépultures, par plusieurs pots à encens caractéristiques des XIIIe-XIVe siècles, par des carreaux de plate-tombe complets ou fragmentés (datés du dernier quart du XIIIe-début du XIVe siècle) et par quelques rares monnaies trouvés dans le remplissage des fosses. Le recours à des datations radiocarbones à partir des os de certaines sépultures qui nous paraissent à des niveaux intéressants d’un point de vue stratigraphique apporte également d’utiles informations pour les périodes les plus anciennes.

JPEG - 1.7 Mo
Sépultures mises au jour par année de 2000 à 2009

L’analyse anthropologique et paléopathologique exhaustive de la population inhumée sur ce site a pour objectif principal l’identification sociale des individus ayant fait le choix de sépulture dans l’espace sacré d’un édifice religieux ou à sa proximité. L’étude approfondie des individus ensevelis dans le chœur, au cours de sa phase moderne d’utilisation, a notamment permis la mise en évidence d’un lien de filiation possible entre plusieurs des sujets, mais aussi de montrer que ces individus apparentés étaient liés par un mode de vie commun, avec une alimentation sans doute trop riche ayant eu de graves conséquences sur leur état de santé. Ces éléments vont dans le sens de l’idée préalablement émise d’un lieu d’inhumation réservé à un groupe social favorisé, hypothèse d’autant plus plausible que les recherches menées par le groupe Recherche de l’AVET dans les registres des inhumations confirment que plusieurs membres des familles seigneuriales de Thaon ont été inhumés dans cet espace privilégié au cours des XVIIe et XVIIIe siècles.

Thaon - Eglise Saint Pierre - Rapports


Rapports annuels
Les rapports sont du domaine public. Cependant, veillez à citer les travaux utilisés de la manière suivante :
NOM P., année, titre, Caen-DRAC Basse Normandie, numéro des pages.

exemple :

DELAHAYE F., NIEL C., 2002 - Thaon, Calvados, Église Saint-Pierre, (14.685.003.AH) : fouille programmée pluriannuelle 2001-2003, Deuxième rapport intermédiaire (campagne 2002), Caen-DRAC Basse-Normandie, p.24