Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
UMR 6273 (CNRS/Université de Caen Normandie)





Rechercher

 


 

 

Vient de paraître

 

911




CNRS

Accueil > Annuaire de l’unité > Membres permanents

GUIHARD Pierre-Marie

✉pierre-marie.guihard@unicaen.fr
Tél. : (+0033) 02 31 56 59 14

Ingénieur d’études
Responsable du service de numismatique
Correspondant IST

Thèse de Doctorat de IIIe cycle en Histoire ancienne (2009) : Monnaie et société chez les peuples gaulois de la basse vallée de la Seine. Recherches sur les usages monétaires d’une région entre le début du IIIe et la fin du Ier siècle av. J.-C, sous la direction de Yann Le Bohec et Louis-Pol Delestrée, à l’université de Paris IV-Sorbonne.
Thèse publiée aux éditions Monique Mergoil dans la collection Protohistoire européenne n°14 (Montagnac, 2012).


Activités scientifiques et orientations de recherches


Responsable du service de numismatique, chargé du traitement, de l’étude et du suivi scientifique d’ensembles monétaires (de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge) découverts en contexte archéologique par les membres du CRAHAM et par ceux des institutions partenaires (INRAP, SRA, SDAC, etc.).
Dans le cadre des programmes de recherche du laboratoire, mon travail permet d’aborder les usages monétaires et les dynamiques de circulation à travers les siècles, et participe à la troisième thématique « Production, diffusion et réseaux d’échanges » de l’équipe 2 (Dynamiques sociales et construction des paysages). Par extension, je suis amené à m’intéresser à la question du faux-monnayage durant le Haut-Empire romain, à travers notamment l’étude de plusieurs découvertes de moules monétaires en terre cuite effectuées en Gaule du Nord.

Les études numismatiques

  • Responsable scientifique du programme « Nummus ». Base de données interactive dédiée à la valorisation des découvertes monétaires étudiées au service.
  • Étude et fouille de trésors monétaires (entre 2011 et 2015) : Bassing, Meurthe et Moselle (1110 monnaies d’argent du Ier siècle av. J.-C.) ; Tourouvre, Orne (407 monnaies du IIIe siècle) ; Saint-Germain-de-Varreville, Manche (14465 monnaies du IVe siècle) etc.
  • Étude de monnaies de sites (entre 2011 et 2015) : nécropoles antiques de Lisieux (Calvados), Sannerville (Calvados) ; agglomérations antiques de Bayeux (Calvados), Valognes (Manche), Ribemont-sur-Ancre (Somme), Llivia (Espagne), Trèves (Allemagne) ; habitats antiques et médiévaux de Bezannes (Marne), Aizier (Eure), Goustranville (Calvados), Courseulles-sur-Mer (Calvados), Amiens (Somme), Rouen (Seine-Maritime), Elbeuf (Eure) ; châteaux de Caen (Calvados), Suscinio (Morbihan) ; etc.
  • Participation à l’inventaire et au classement de collections publiques. Étude du médaillier de la Société des Antiquaires de Normandie conservé au musée de Normandie (2012- en cours).

Programmes de recherche en cours ou passés

  • Depuis octobre 2015 : en collaboration avec A. Bocquet-Liénard, porteur du projet de recherche Région « FANUM (Fluorescence appliquée à l’Archéologie et à la NUMismatique), analyse par spectrométrie de fluorescence X portable d’un trésor monétaire du IVe siècle. Une plongée archéométrique dans la politique monétaire de l’Empire romain ».
  • 2015  : fouille archéologique d’un dépotoir de métallurgiste sur le site gallo-romain de Valognes (Manche).
  • 2015 : séjour en Espagne pour l’étude des découvertes monétaires effectuées lors des fouilles archéologiques de l’agglomération antique de Llivia.
  • Depuis 2014 : participation au PCR « L’antiquité en Basse-Normandie » coordonné par G. Léon et C. Allinne.
  • Depuis 2013 : séjours en Allemagne dans le cadre de la collaboration avec le Römisch-Germanisches Zentralmuseum de Mayence et de recherches sur le faux-monnayage (études des moules monétaires de Trèves).
  • Depuis 2012 : en collaboration avec le Römisch-Germanisches Zentralmuseum de Mayence (Allemagne), organisation tous les 3 ans de colloques internationaux (Rencontres Internationales de Numismatique) et de leurs publications.
  • Depuis 2012 : participation à l’European Coin Find Network autour de l’enregistrement et de la valorisation numérique des découvertes monétaires effectuées en Europe.
  • 2010-2012 : chercheur invité à la Bibliothèque nationale de France pour l’étude de la correspondance de J.-B. Colbert de Beaulieu (numismate français).

Organisation de colloques

  • Caen (France), 28-30 avril 2016 : membre du comité d’organisation du 5e meeting de l’European Coin Find Network.
  • Bruxelles (Belgique), 27-28 novembre 2015 : coordination avec J. van Heesch (Bibliothèque royale de Belgique) du colloque international « Que reste-t-il du Traité de numismatique celtique ? Relire l’œuvre de J.-B. Colbert de Beaulieu (1905-1995) vingt ans après ».
  • Mayence (Allemagne), 15-16 mai 2014 : coordination avec J. Chameroy (Römisch-Germanisches Zentralmuseum) du colloque international « Produire et recycler la monnaie au Bas-Empire / Produktion und Recyceln von Münzen in der Spätantike » (Rencontres internationales de numismatique, I)
  • Caen (France), 24-25 mars 2011 : coordination avec J. Chameroy (Römisch-Germanisches Zentralmuseum) de la table ronde internationale « La Normandie dans l’Europe du Nord-Ouest. Circulations monétaires et réseaux d’échanges de la fin de l’Indépendance gauloise à la fin du Moyen Âge ».

Enseignement et encadrement de mémoires universitaires

  • 2015 : Chargé d’enseignement vacataire (7h/an) dans le Master professionnel 2 des Métiers de l’Archéologie, Université de Nantes. « La Numismatique »
  • 2015 : Cours dans le séminaire de recherche du Centre Michel de Boüard « Actualité des recherches en numismatique », Université de Caen. « Contrefaçon et fraude sur la monnaie. Le faux-monnayage dans l’empire romain au IIIe siècle »
  • Depuis 2014 : Cours (3h/an) dans le Master Pro/Recherche Histoire, spécialité « Archéologie », Université de Caen. « Numismatique et archéologie »
  • 2013 : Cours dans le séminaire de Master 2 Recherche « La Protohistoire dans l’Ouest de la France (2300-30 avant notre ère). Recherches récentes », Université de Rennes – UMR 6566 CREAAH. « Monnaies et pratiques monétaires dans l’espace armoricain au second âge du Fer. »
  • Depuis 2011 : Cours (3h/an) dans la Licence 3 mention histoire-Parcours « Archéologie », Université de Caen. « Introduction à la numismatique antique et médiévale »
  • Depuis 2011 : Co-encadrement de mémoires universitaires (Masters 1 et 2), Université de Caen.
    • 2011-2012 : Les monnaies du site romain de Blainville-sur-Orne « Basse vallée du Dan ». L’apport de la numismatique à la connaissance du site archéologique (G. Blanchet).
    • 2013-2014 : Le numéraire antique de la « Domus au Grand Péristyle » de Vieux. Approche méthodologique de l’étude des monnaies en contexte archéologique (G. Blanchet).
    • 2014-2015 : Le chantier d’En Curiot, une nouvelle fenêtre sur la circulation monétaire antique à Alésia (R. Pansiot).

Valorisation

  • 2015 : participation à l’exposition « cabinet de curiosité », université de Caen, 8-10 avril.
  • 2014 : conseil scientifique pour l’exposition « Le cheval dans le monde romain », musée et site de Vieux-la-Romaine (Calvados).
  • 2011 : organisation de l’atelier « Monnaie et archéologie. Du document à la mise en ligne » dans le cadre de la Fête de la Science, Village des Sciences, Caen (Calvados).
  • 2009 : conseil scientifique pour l’exposition « Gaulois sous les pommiers, découvertes de l’âge du Fer en Basse-Normandie », musée et site de Vieux-la-Romaine (Calvados).
  • 2009 : conseil scientifique pour l’exposition « Les Gaulois face à Rome. La Normandie entre deux mondes », musée départemental des Antiquités, Rouen.

Activités relevant des missions autres que la recherche

  • Participation au réseau des médiévistes sur Internet (Ménestrel), rédacteur pour la page « Numismatique et archéologie » (en collaboration avec T. Cardon).
  • Correspondant de la Société française de Numismatique (SFN).
  • Membre de la Société d’études numismatique et archéologique (SENA).

Résumé de thèse

Traditionnellement, la monnaie gauloise est abordée comme un objet d’étude autonome, détaché de son environnement. L’usage qu’en avaient les Celtes de la Gaule préromaine n’a pas suscité de nombreux écrits, peut-être éclipsé par un art monétaire d’une exceptionnelle qualité. Pourtant, la monnaie, au même titre que tout autre objet issu de la Pensée, trouve sa justification par une fonction, matérielle et concrète pour les hommes amenés à la manipuler. La démarche qui a été menée ici tente donc de combler cette lacune, à travers un exemple précis et représentatif : l’histoire monétaire des peuples gaulois de la basse vallée de la Seine entre le début du IIIe siècle et la fin du Ier siècle av. J.-C. Elle replace désormais la monnaie dans la société qui l’a engendrée.
Pour partir à la recherche des usages monétaires, il a été nécessaire de s’intéresser
aux choix faits par les autorités émettrices en matière de types et de dénominations (poids et étalons), mais aussi de s’interroger sur le sens des légendes monétaires et les dynamiques de circulation, c’est-à-dire la durée et la destination des monnaies sur la région. La documentation prend en compte près de 4000 monnaies en or, argent, potin et bronze, toutes issues de milieux variés (trésors, gisements archéologiques et découvertes isolées). Pour gagner en substance, cette collecte préalable a été confrontée à deux autres sources de documentation.
L’une est littéraire. Elle a permis, d’après les témoignages des auteurs grecs et latins, de replacer le fait monétaire dans son environnement socio-historique.
L’autre est archéologique. Elle a favorisé, grâce à sa démarche objective, une meilleure perception du rapport des populations locales à la monnaie.
De là, il a été possible de reconstituer depuis son origine, au début du IIIe siècle av. J.-C., l’histoire des pratiques monétaires dans la basse vallée de la Seine, tout en apportant des renseignements sur les contextes socio-économiques dans lesquels la monnaie a été employée.
Ce travail de doctorat met ainsi l’accent sur l’aptitude des sociétés gauloises à bâtir leur propre système monétaire, bien loin du cliché d’un Astérix utilisant des sesterces
pour ses achats.