Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
UMR 6273 (CNRS/Université de Caen Normandie)





Rechercher

 


 

 

Vient de paraître

 

Produire et recycler la monnaie au Bas-Empire




CNRS

Accueil > Annuaire de l’unité > Personnel non titulaire, émérite et autres (associés)

Mouchel-Vallon, Patrice

✉tricetense@wanadoo.fr


Activités scientifiques et orientations de recherches


Enseignant en lycée depuis 1987, mes recherches personnelles, renouant avec une maîtrise et un DEA d’Histoire moderne soutenus à Caen en 1984 et 85, m’ont conduit en 2006 à reprendre contact avec le CRAHM et rejoindre alors le Thème V ( Ressources, productions, construction échanges) dirigé par Bruno Fajal et Anne Bocquet-Liénard.

Les deux axes de mes travaux ont toujours été les potiers d’une part et la forêt d’autre part. Depuis que j’ai rejoint cette unité, mon travail qui portait surtout sur les communautés d’artisans en m’appuyant sur la méthode prosopographique habituellement réservée aux notables s’est tourné peu à peu vers la transformation du paysage et l’occupation des lieux par les artisans.

Le hasard des sources et des dépôts d’archives a introduit une seconde approche que je poursuis parallèlement à la première : L’implication des populations des lisières dans les troubles de la Ligue. (= comment des populations marginales parmi lesquelles des potiers-statuaires et des verriers sont conduites à prendre part à la contestation religieuse et politique ?)

La prosopographie appliquée d’ordinaire aux catégories sociales favorisées est détournée ici pour reconstituer un milieu social ou professionnel qui n’obéit pas aux règles traditionnelles de l’identité. Des populations qui n’existent pas installées dans des lieux qui n’ont pas d’existence légale et qui pratiquent une activité qu’on fait semblant d’ignorer.

Accrocher autour d’un individu toutes les traces qu’il a laissées (volontairement ou pas), établir les liens qu’il a pu constituer au cours de son existence en croisant toutes les sources (notariales, domaniales et judiciaires) même quand elles se contredisent.

Domaine d’étude : les potiers, les populations des lisières et depuis peu, les rebelles de la Ligue ceux-là se révélant être une composante de ceux-ci.